Personnes malentendantes à vélo

Floor a un problème d'audition mais ça ne l'empêche pas de rouler à vélo, grâce à une pancarte accrochée au vélo qui avertit les autres usagers de sa surdité.

Un problème d'audition ou la surdité peut empêcher certaines personnes de percevoir ce qui se passe autour d'elles. C'est encore plus gênant lorsqu'elles se déplacent à vélo, quand on sait que les cyclistes utilisent leur sonnette ou leur voix pour communiquer leurs mouvements aux autres usagers.

Aux Pays-Bas, tout le monde roule à vélo, même les personnes porteuses d'un handicap (dont la surdité). « The Stichting Plotsdoven » (littéralement, la « Fondation des Devenus-Sourds »), promeut une signalétique à apposer sur les vélos afin que les autres usagers soient au courant qu'ils ne peuvent entendre leur coup de sonnette.

D'autres symboles sont déjà utilisés par des cyclistes néerlandais pour indiquer la même chose. Le signe « SH » (acronyme de « Slechthorend », dont la traduction française est « malentendant » ) est, par exemple, régulièrement aperçu à l'arrière de vélos. Aux Etats-Unis, Carrie Brewer, une jeune femme malentendante et passionnée de vélo, a créé le site Internet DeafBikeSigns.com. Celui-ci propose l'achat en ligne de plaques en aluminim, matériel très résistant face aux intempéries, où les mots "Deaf Cyclist" sont imprimés.

Mais la nouvelle signalétique néerlandaise possède un atout supplémentaire : son côté universel. En effet, le logo n'est pas spécifiquement lié aux Pays-Bas et l'image d'une oreille barrée est compréhensible par tous. Chaque cycliste, toutes nationalités confondues, est en mesure de comprendre le message !

Envie de vous procurer la pancarte ? Envoyez un email à infoatstichtingplotsdoven.nl (Stichting Plotsdoven).

Dans la foulée, découvrez également un vélo électrique qui, doté de capteurs, relaie les informations sonores à l'aide de signaux lumineux.

Mots-clés: